Conseils pour entretenir nos plantes en été


Ajouté le mercredi 3 juillet 2019

Conseils pour entretenir nos plantes en été

 

Ah ce doux parfum d’été que voilà ! Les vacances s’annoncent, la farniente, le repos, le bonheur… mais avant d’en profiter, il faut s’organiser pour en profiter sans se soucier d’autre chose. Et une des choses à prévoir est évidemment l’entretien de nos plantes pendant notre absence.

Vous n’avez encore trouvé personne pour les arroser et en prendre soin ? Pas de panique, avec nos astuces, vous pourrez partir l’esprit libre, et les retrouver en pleine forme !

 

Trouvez l’emplacement idéal pour les plantes en pots

Entretien des plantes signifie aussi prévoyance. Même si le soleil direct est nocif pour les Plantes d intérieur, la lumière est indispensable.

En effet, elle permet la réalisation de la photosynthèse, acte indispensable à la vie d’une plante. En utilisant l’énergie lumineuse, la plante synthétise de la matière organique, la chlorophylle. Elle équivaut à sa respiration.

En terrasse, vous pouvez donc placer les plantes qui supportent la chaleur et le plein soleil, comme les cactus. Pour les autres, une place dans une pièce ensoleillée est indispensable.

Donc, dans le cas où toutes vos pièces sont équipées de volets que vous devez fermer, il faudra impérativement trouver une personne pour en prendre soin.

Une réserve d’eau

La lumière est indispensable, mais chaque végétal comme pour tout être vivant, nécessite aussi un apport régulier en eau. Plusieurs arrosages sont envisageables selon que vos plantes soient en extérieur ou en intérieur.

Pour la pelouse et les plantes de l’extérieur, pour ne pas tout miser sur une éventuelle eau de pluie, on programme un arrosage automatique en goutte à goutte. Ainsi, vous déterminez à l’avance les apports en eau durant votre absence.

Pour les plantes vertes d’intérieur, l’idéal est d’effectuer un rempotage avec du terreau. Puis, prenez soin de l’arroser suffisamment pour le gorger d’eau. N’ayez pas peur d’un trop plein d’eau, car elle va puiser exactement ce dont elle a besoin. Vous pouvez aussi placer une coupelle sous les pots pour former une réserve.

Si vous partez sur une longue période, il est indispensable de placer un petit réservoir dans chacun de vos pots. Ces réservoirs se trouvent dans le commerce, mais vous pouvez en confectionner facilement vous-même, une bouteille renversée fait parfaitement l’affaire.

Évidemment, si vous disposez de nombreux pots, investir dans un système de goutte à goutte pour l’intérieur peut aussi être une bonne idée. Vous serez ainsi certain du résultat, quel que soit la durée de votre absence.

Pour éviter l’évaporation de l’eau et garder les sols humides, procédez à un paillage sur chaque plant. Cela peut être fait avec de la paille ou des écorces.

C’est une méthode très efficace qui permet de protéger le sol et de maintenir son humidité. La permaculture y a d’ailleurs recours. De plus, cela évite les pousses des mauvaises herbes, et avec le temps, le paillage se désagrège lentement aussi pour nourrir la terre. Ce paillage peut être laissé tout au long de l’année.

Une terre riche en nutriments

Les plantes en pot n’ont comme source d’alimentation que le substrat contenu dans la terre de leurs pots. Il est donc important de leur apporter les engrais nécessaires à leur croissance, notamment le temps de votre absence. Cet apport est aussi très important lors de l’apparition des fleurs, car c’est une époque où les plantes puisent énormément d’éléments nutritifs. Vous pouvez soit les rempoter complètement pour régénérer les nutriments de la terre, soit remplacer uniquement les premiers centimètres du pot. On appelle ça le surfaçage.

L’ajout régulier d’engrais va permettre à vos plants d’avoir une source de nourriture complète. Cependant, attention dans votre choix, car chaque type de plantation a des besoins nutritifs spécifiques.

Les 3 substances principales sont :

  • Le potassium (symbole K) : nécessaire pour la circulation de la sève, et renforce les défenses de la plante contre les maladies ou les ravageurs
  • Le phosphore (symbole P) : favorise le développement racinaire, et permet le maintien de la floraison
  • L’azote (symbole N) : stimule la croissance des plantes et assure la pousse et la qualité du feuillage.

Le pourcentage de besoin de chacune de ses substances varie selon les plantes, c’est pourquoi chaque mélange est spécifiquement destins à un type de plante. En inversant les solutions d’apport nutritifs par une erreur de manipulation, la plante généralement ne s’en remet pas…

Vous pouvez aussi enrichir la terre à l’aide d’engrais naturels.

Vous pouvez tout d’abord faire sécher vos sachets de thé après utilisation, récupérer les feuilles et les mettre au pied de votre plante. Le marc de café séché s’y prête aussi très bien.

L’eau de cuisson de vos légumes regorge aussi de nutriments. Une fois qu’elle a refroidi, arroser votre plante avec. Tout comme l’eau de votre aquarium.

Et enfin, vous pouvez aussi utiliser la cendre de bois de votre cheminée ou de votre poêle. En plus d’être fertilisant, c’est aussi une barrière naturelle contre les limaces.

Un soin pour se préparer

Si vous ne souhaitez pas mettre d’engrais, vous pouvez effectuer un soin à chacune de vos plantes. Ceci leur permettra de résister à d’éventuelles maladies et à éloigner les parasites.

Ces soins sont sous forme de sprays. Il suffit de vaporiser consciencieusement chaque feuille pour partir l’esprit tranquille. De plus, de nombreux soins sont aussi compatibles avec l’agriculture biologique.

Maintenant que vous avez toutes les cartes en main pour préparer sereinement votre départ, vous n’avez plus qu’à vous détendre !